atelier.jpg
 

About

Artiste autodidacte, Jean-Philippe Lagouarde a dessiné et construit un atelier au sein de son appartement parisien, Un volume de trois mètres sur deux mètres ouvert sur l’extérieur. Cloisonné dans une structure qu’il a pensé comme une oeuvre à part entière, il évolue dans cet espace restreint pour créer des oeuvres relatives à la contiguïté.

«Je sais ce que je fais mais je ne sais pas ce que je produis.

Mon processus créatif repose sur l’incertitude et son champs de liberté. Je donne une intention puis les choses réagissent indépendamment.

Mes œuvres sont réalisées à partir de sédimentation de papiers buvards imprégnés d’encres. Je jette ces encres sans jamais toucher le support. L’ensemble est découpé et positionné dans un cadre de façon contiguë afin que les buvards se touchent et restent en relation dans cet espace.

Ce cheminement fait apparaitre une structure dynamique composée de multiples détails qui donneront à la fin du processus une composition d’ensemble. Cette composition continuera ensuite d’évoluer avec les facteurs externes, tel que les points de vue, la lumière et ses variations d’intensité.»

_

Self-taught artist, Jean-Philippe Lagouarde designed and built a workshop in his parisian apartment, A volume of three meters by two meters open on the outside. Bounded in a structure that he thought as an integral artwork, he moved in this restricted space to create works related to the contiguity.

“I know what I do but I do not know what I produce.

My creative process is based on uncertainty and its fields of freedom. I give an intention and then things react independently.

My works are made from sedimentation of blotting paper impregnated with inks. I throw these inks without ever touching the support. The set is cut out and positioned in a frame in contiguous position so the blotters still interact in this space.

This path reveals a dynamic structure composed by multiple details that will give at the end of the process an overall composition. This composition will then continue to evolve with external factors, such as points of view, light and its intensity variations.”